La loi de Murphy

Publié le par Kitcham

Vous connaissez tous cette loi. "Si une chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner".
Elle sert notamment à la loi de la tartine beurrée. Vous savez, le fait que la tartine tombant s'écrase toujours du côté beurré (ou nutellaté, ça marche aussi). Scientifiquement prouvé par le physicien Robert Matthews. Oui, y'en a qui étudie la création de l'univers, les maladies incurables, les effets de la pollution, les lois économiques, la conquête de l'espace, ... et d'autres qui laissent tomber des tartines pour voir de quel côté ça tombe. Chacun son rôle.

Bref, je ne suis pas là pour faire un exposé, mais pour parler du film. Non, pas celui avec Charles Bronson. Celui qui est en salle en ce moment. Non, pas là, de suite, maintenant, il est tard là, vous le faites exprès rien que pour me contredire parce que j'ai passé une semaine pourrie c'est ça ???


Bon, La loi de Murphy donc, c'est ça. Vous la voyez l'affiche là, c'est bon ?
L'appellation "La loi de l'emmerdement maximum" va bien au film qui est justement une parfaite illustration de la loi de Murphy. On peut même écrire une nouvelle corollaire : "Si un film paraissant prometteur peut-être mal réalisé, alors il le sera."
Pourtant, l'idée paraît sympa. Le mec est à 5 heures de la fin de sa conditionnelle, donc on se dit que ça va être rythmé.
Au final c'est mou et prévisible. Les comédiens sont bons, mais en font trop. On est dans une comédie française, je sais, mais quand même, y'avait eu du progrès ces derniers temps.... Pour tout vous dire, le teaser était sympa. Ben c'est le seul moment que j'ai réellement aimé dans le film. Heureusement que Omar Sy arrive à être drôle, parce que je crois que sinon je ne serais pas resté jusqu'à la fin. Epargnez-vous le prix de la place de ciné, seul la bande-annonce vaut le coup...

C'est pas la joie en ce moment les séances de ciné décidemment....

Publié dans Au ciné

Commenter cet article