Mondial : France - Mexique et le reste

Publié le par Kitcham

Revenons tout d'abord sur ce non-match. Une purge comme on en a rarement vu à ce niveau. Pas de jeu, on s'y habitue, mais surtout ce je-m'en-foutisme.

Parce que les commentateurs ont eu beau envoyer des fleurs au Mexique, c'est loin d'être un candidat au titre. Ils ont bien maitrisés leur match, ont attaqués systématiquement par l'axe (j'ai envie de dire LE point faible des Bleus, mais il y en a tant ...), mettant Gallas et Abidal au supplice 5 ou 6 fois avant même d'ouvrir le score. Et sur ce match, il n'y avait pas photo, le Mexique mérite les 3 points.

La France est éliminée. Ou presque. Il faudrait que l'Uruguay et le Mexique ne fasse pas match nul (ce qui assurerait aux deux équipes une qualification) et que la France remonte 5 buts. Donc marquer 4 fois en espérant un perdant d'un but dans l'autre match, ou 3 fois si le perdant prend un -2, et ainsi de suite...

Et l'on peut douter de la motivation de l'Uruguay et du Mexique à prendre des risques, quitte à risquer sa qualif', juste pour éviter l'Argentine.

Ca paraît donc très improbable. D'autant qu'il faudrait déjà marquer un but....

FRANCE_GOURCUFF_111008.jpg

Hop,discrétos, une photo qui fera monter le compteur de visites

Mais comme si ça ne suffisait pas, l'équipe de France cherche à se ridiculiser un peu plus : cabale anti-Gourcuff (complètement débile, surtout en sachant qu'en septembre, Laurent Blanc lui donnera certainement la responsabilité du jeu des Bleus), insultes d'Anelka au sélectionneur (et son renvoi), recherche du "traitre", de la "balance" digne d'une cour de recré en évitant de parler du respect dû au sélectionneur (qui n'est pas pour autant exempt de reproches, cf le maintien de Govou dans son 11), et finalement : grève d'entrainement !

On croit rêver. Après avoir boudé les journalistes (coucou Gallas, et son doigt d'honneur à Astorga), ils boudent l'entrainement. C'est clair qu'ils n'ont pas besoin de s'entrainer après une belle prestation comme celle face au Mexique. Et ça parle de respect, sans penser aux joueurs qui n'ont pas été sélectionnés, mais qui eux avaient l'envie d'y être...

Et pendant ce temps là, le président de la fédé à l'air de s'en foutre, mais prépare déjà sa défense.

Bref, une dernière veste mardi (pour être franc, bien que la possibilité mathématique de se qualifier existe, je m'en fous - et je n'y crois pas-, je préfère qu'on arrête les frais là), et tout sera à reconstruire ensuite. Courage à Laurent Blanc, y'a du ménage à faire.

Publié dans Foot : Mondial 2010

Commenter cet article