On relève le niveau...

Publié le par Kitcham

Après From Paris with Love qui m'avait bien déçu (bien qu'au vu de la bande-annonce, j'étais préparé à l'être et y suis sans doute allé dans un élan masochiste), j'ai par contre bien apprécié les deux derniers films vus.

Lovely-Bones.jpg
Lovely Bones tout d'abord, adapté du livre La Nostalgie de l'Ange, dont on m'avait parlé en bien mais que je n'ai pas lu. Apparemment, le film est moins dur que le bouquin. J'en sais rien, et je vais donc me concentrer uniquement sur la dernière réalisation de Peter Jackson.

L'histoire aurait pû donner lieu à un film noir, morbide, cruel. Il n'en est rien. C'est touchant et inspiré. L'univers de l'héroine notamment ne manque pas de poésie : morte assassinée, elle suit pendant 3 ans l'évolution de ses proches depuis "l'entre deux mondes", lieu imaginaire qui s'adapte à ses pensées. C'est dans ces limbes qu'elle évolue, dans un univers très coloré (qui ne plaira sans doute pas à tout le monde, tout comme la BO d'ailleurs, belle mais "facile"). Et puis ça change de l'éternel tunnel de lumière blanche étincelante menant au Paradis au moins.

L'actrice principale, Saoirse Ronan, interprète son rôle magnifiquement et sort clairement du lot. Elle est également la conteuse de son histoire, et on l'entend régulièrement en voix off.

Le film alternent superbes visuels et scènes plus tristes ou tendus. Ca semble être un choix de Jackson.

Plus qu'une simple histoire de meurtre et de justice, l'accent est mis sur "l'après" : la reconstruction de la famille.

Au final, j'ai beaucoup apprécié la séance. Le film ne fera pas l'unanimité, mais d'après les avis recueillis ici ou là, ça reste émouvant, qu'on ait aimé ou non.

shutter-island.jpg
Je vais faire court, pour ne pas faire de spoil, le scénario étant un des points forts de Shutter Island.
Là aussi, j'ai beaucoup aimé. Scorsese mène son récit dans une atmosphère bien lugubre, au beau milieu de l'hôpital psychiatrique pour criminels dangereux, où Di Caprio, auteur d'une performance remarquable d'ailleurs, doit retrouver la disparue. Bien sûr, tout ne sera pas simple, loin de là.

Malgré quelques lenteurs dans le milieu du film, ça reste très prenant. LA vraie question est de savoir si ou aura toutes les réponses à celles qui nous sont posées au fur et à mesure. Pour le savoir, il faudra aller en salle ! Ouais, je suis cruel. Mais ça vaut le coup, ne serait-ce que pour la dernière demi-heure.

Ne vous attendez pas à un film où les scènes d'actions s'enchainent par contre, la bande-annonce est trompeuse.

Ah, un petit mot néanmoins sur la musique de fond, que j'ai vraiment haï au tout début du film, au moment de l'arrivée sur l'île. Je comprends l'intention de faire monter la tension, le côté angoissant du truc, mais une musique aussi longue et aggressive était-elle vraiment nécessaire ???

Reste que c'est un bon film, tout comme Lovely Bones, alors je vous laisse faire votre choix.

Publié dans Au ciné

Commenter cet article